Compte rendu du Trail Cordillera Blanca au Pérou

La caravane du trail de la cordillera blanca formée de 29 coureurs ,3 cuisiniers,6 mulletiers,1 guide de haute montagne,3 chevaux et 25 anes. On se retrouve à Hualcayan à 3200 m d'altitude.
Le départ de la premiere etape est donné de ce village où l'on cultive la quinoa,la pomme de terre... Comme au moyen age.
Après un bon repas de quinoa et d'avocat ,les coureurs se preparent pour attaquer une montée sèche de 10 km avec 1400 m+.
Je pars avec 10 mn d'avance afin de baliser le sentier et j'en profite pour admirer les vues magnifiques sur la cordillere noire et observer quelques colibris geants.
Le plus fort sur cette etape sera marco suivi de tres près par sonia et yvonne en moins de 2 h.

6 juin : 
Apres une nuit à 4400 m d altitude au bord d'un lac avec -5 ° tout le monde se reveille en pleine forme.
Nous prenons tous le petit dejeuner sous la tente mess que Pablo, Mario et Paul nous ont gentillement préparé.
En attendant que le soleil pointe son nez pour nous rechauffer, je redonne les dernieres consignes.
Nous voila parti pour la deuxième étape, 20 km avec l'ascension de 2 cols a plus de 4750 m .
Apres avoir suivi un canal d'irrigation ,nous prenons un sentier qui nous mène à la laguna où la pose photo s'impose. Nous voila devant une eau turquioise au pied des glaciers du Santa Cruz sommet à 6200 m, un paysage de paradis.
Les 2 cols franchis, nous attaquons une descente très technique où l'on rencontre 2 caravanes de mules qui devalent la pente aussi vite que nous.
Avant d'attaquer un faux plat montant sur 6 km pour rejoindre le campement nous passons près de la ferme où les bergères habillées traditionnellement sortent leur troupeau de brebis .
Nous longeons une rivière bordée de fleurs et de paturages verdoyants avant d'atteindre le campement qui se trouve au pied de l Alpamayo, l'une des plus belle montagne au monde qui culmine a 5900 m.

7 juin : 
Le soleil tarde à se lever,nous prenons le depart de la 3ème étape bien habillé.
Au programme 13 km avec un col à 4830 m. La montée se fait en 2 fois. Ensuite nous attaquons une descente assez facile avant de se retrouver dans une pampa marecageuse sur 4 km.
Apres l'ascension d'un petit col nous attaquons une descente herbeuse pour se retrouver sur une piste qui nous mène à notre point d arrivée, Huilca une jolie pampa avec 2 fermes ou l'on élève des alpagas et des brebis.
Le soir apres un joli couché de soleil nous nous retrouvons dans la tente mess pour un super repas qui sera cloturé par des chansons acapela interpreté par notre coureur peruvien ever.

8 juin : 
Reveil matinal,un coup d oeil au thermometre dans la tente 0° meme a 3900 m il gèle la nuit bien que la journée les temperatures montent à 25 °.
Comme tous les jours nous partons sous les rayons du soleil.
Nous voila dans l'ascension d'un col très progressif avant d'attaquer les 400 derniers mètres très raids.
Sur le chemin nous avons la chance de voir des viscaches, petit animal ressemblant à un lapin et l'envol de 2 condors .
Enfin le col, c'est la bascule. Mais quelle surprise ! Les 100 premiers mètres sont tres vertigineux, une partie du peloton a les jambes qui tremblent, mais tout se passe bien.
Nous terminons les 13 km de l étape 4 par une descente très technique qui passe à côté d une superbe cascade.
Nous arivons à Ping où les villageois nous accueillent gentillement avec de bonnes bières dans un cadre magnifique au pied des glaciers suspendus

9 juin :
Après une bonne nuit passée à 3600 m d'altitude dans la tente au pied des glaciers suspendus, les choses serieuses commencent sur le trail de la cordillera blanca.
Les 4 premières petites etapes ont permis aux coureurs de bien s'acclimater à la haute montagne et tout le monde est en pleine forme pour attaquer la 5ème etape et ses 33 km avec 2000 m +.
Nous faisons 2 départs. Cela permet au moins rapide de partager un petit bout de chemin avec le lièvre.
Nous attaquons par un col à 4400 m, le sentier n'est pas facile à trouver et quelques coureurs s'égarent déjà, mais heureusement des paysans les remettent dans le droit chemin.
Arrivée à 4400 m nous avons des vues magnifiques sur la Cordillere Blanche. La pose s'impose avant d'attaquer une descente herbeuse et boueuse avec des passages de rivieres. On profite pour laver nos chaussures.
Nous voila enfin au pied du 2ème col, 600m + à gravir régulierement. Comme tous les jours le beau temps est au rendez vous. Nous avons la chance de voir quelques condors et viscaches.
Enfin la cime ,et non c est un faux col, une petite descente et 100 + avant d'avoir une vue sur le village de notre arrivée Yanama, qui se trouve encore a plus de 10 km.
Nous engageons dans une descente tres cool sur un sentier tres propre qui sillonne les habitations des paysans qui nous encouragent en rigolant.
Voila le fond de la vallée,nous avons de la chance : pour une fois il y a un pont pour traverser la rivière mais de l'autre coté une belle surprise nous attends : une montée sèche de 400 m+ avant d atteindre notre arrivée.
Tous le monde va bien et termine cette étape avec plus ou moins de fatigue, mais ils sont ravis du spectacle que nous offre la montagne.
Demain au programme 30 km et un col à plus de 4000m entre yanama et chacas.
Voici les 10 premiers au classement:
Christophe,Marco,Hugo,Loic,Cecile,Ever,Christine,Patrick,Laurent et Yvonne.

10 juin
Yanama, un joli petit village agricole à 3400 m d'altitude. Après une bonne nuit, un bon repas et une bonne douche dans un hôtel familial nous voilà de retour sur les sentiers pour la 6ème étape et ses 36 km avec 1350 m +.
Apres avoir fait 2 groupes de niveau et 2 departs à 30 mn d'interval, nous attaquons directement par un col à 4300 m. La chance est avec nous : le temps est un peu couvert mais on ne souffrira pas de la chaleur.
La montée se passe très bien. Elle est tres progressive par les lacets de la piste.
Nous passons devant une ferme qui fabrique du fromage mais pas le temps de s'arreter. On se contentera de l'odeur des brebis. La bascule se fait très bien, nous voilà sur une piste très roulante. Les km defilent à grande vitesse, si bien que les chiens ont du mal à mordre nos petits mollets.
Nous passons beaucoup de petits villages habités par des paysans, des cochons, des poules, des vaches et des brebis.
Après une traversée de riviere nous voila devant une montée de 400 m + ,la tête dans le guidon et tout se passe bien, nous voila enfin arrivés au village de Chacas avec sa belle place d'arme. Son église a 2 clochés et ses balcons traditionnels en bois.
Demain au programme 35 km avec 1500 m + en pleine nature.
Voici le classement général au bout des 6 premières etapes : Christophe, Loic, Marco, Cecile, Hugo, Ever, Christine, Laurent, Patrick, Yvonne, Sonia, Pascale; Docteur Max Beat, Fulvio, Arno, Jacques, Pascale, Pierre, Carine, Christophe, Michel, Jm Rosy, Stephen, Vero, Nath et Atef.

11 juin
L'étape 7 du trail de la Cordillera Blanca.
Au programme 33 km avec 1600 m + entre Chacas et Huari, comme à notre habitude nous faisons 2 départs. Cela permet aux coureurs les moins rapides de voir les gazelles du peloton les doubler tout en les encourageant.
Nous attaquons un sentier en balcon qui longe de magnifiques gorges avec des petites cascades.
Au bout de 15 km nous attaquons enfin le col qui culmine à 4500 m sur un chemin boueux.
Nous sommes vraiment au milieu de la nature. Pas une habitation à l'horizon.
La descente du col devient un jeu de piste, nous cherchons notre direction entre les marecages et les herbes grasses.
La pampa passée nous retrouvons un magnifique sentier en balcon avec quelques montagnes russes, l'arrivée approche. Au loin nous voyons la superbe laguna à 3500 m d 'altitude ou l'on campera ce soir.
Tout le monde est bien arrivé au bout de cette étape très sauvage,c'est loic le corse qui arrive le premier en 4h50. Fulvio et Sonia amoureux de la montagne se sont ralongés d'une bonne dizaine de km.
Atef et Vero ont été tres courageux pour boucler cette étape exigeante en 9h20.
Demain une bonne journée de repos nous attend avec des bains d'eau chaude et la visite du site archeologique de Chavin.

12 juin
Journée de repos pour tous les coureurs du trail de la Cordillera Blanca. Après un bon petit déjeuner au bord de la lagune, nous montons dans la benne d'un camion pour rejoindre l'entrée du village d'Huari où nous decidons de poursuivre notre chemin en marchant pour ne pas avoir de problème avec la police.
Arrivés sur la place du village, nous discutons avec la population en attendant les taxis qui nous enmenerons à Chavin par une route partiellement coupée par des éboulements.
Nous nous installons dans notre hôtel 2 étoiles sur la place d'arme du petit village très accueillant.
Les concurents en profitent pour se reposer et se remettre en condition avant d'aller prendre un bon bain aux sources thermales et visiter le site archeologique datant de 800 apres J.C.
Demain c'est la dernière étape entre Chavin et Oleros, 42 km de bonheur avec un col à 4700 m pour clôturer cette super waaventure.

13 juin
6h00 du matin ,une longue journée nous attend avec cette dernière étape de 42 km avec 1800 + et un col à 4700 m à franchir entre les villages de Chavin et Oleros.
Comme à notre habitude nous partons en 2 vagues pour mieux surfer la montagne.
Nous attaquons directement par une montée de 17 km, nous traversons de petits villages Quechua ou ils vivent de la même façon que le siècle dernier.
Le soleil est toujours au rendez-vous depuis 14 jours. nous avons tous été surpris par son efficacité si bien que certains ressemblent à des écrevisses.
Le col franchi, nous nous engageons dans une descente très progressive, avant de se retrouver dans des maracages au milieu des vaches sauvages.
Nous longeons une rivière d'une couleur pourpre et orangée. Que c'est beau !
L'arrivée approche; ça sent l'écurie, tous les coureurs arrivent au compte goutte. Ils ont tous été très courageux pour boucler ce magnifique trail de la Cordillera Blanca avec ses 12 cols à plus de 4000 m et ses 200 km avec 10400 m +.
C'était vraiment plus qu'un trail, une vrai waaventure humaine.
Maintenant place à la fete et à la remise des récompenses.
Le classement homme: Christophe, Loic, Marco, Hugo, Ever
Femme : Cecile, Christine, Yvonne, Pascale, Sonia. Un grand merci à tous les participants, à Waa notre partenaire et à l'agence aventure Andine qui a fait un travail exceptionnel.






Revenir